top of page

Terres rares : Une faille dans la domination chinoise

Certains fabricants d'aimants optent pour le Vietnam plutôt que la Chine pour satisfaire les besoins de leurs clients.


terres rares et drapeau de la chine

La Chine représente aujourd'hui 60% de l'extraction et plus de 90% du raffinage des terres rares, selon l'Agence internationale de l'énergie. Fox_Dsign - stock.adobe.com



Pékin perd-il son emprise sur les terres rares ?


La Chine a longtemps été le seul pays à pouvoir fournir les terres rares, des métaux indispensables à de nombreuses industries. Cependant, les tensions géopolitiques et les restrictions à l'export de Pékin ont conduit les pays à diversifier leurs sources d'approvisionnement. Le Vietnam, qui possède d'importantes réserves de terres rares, est l'un des pays qui a le plus investi dans ce secteur ces dernières années. Le pays pourrait bien devenir un concurrent sérieux de la Chine.


Le Vietnam se positionne comme un nouvel acteur incontournable du marché des terres rares. Deux équipementiers, l'un sud-coréen et l'autre chinois, ont annoncé le mardi 12 septembre qu'ils allaient implanter leurs usines d'aimants dans le pays. Ces usines produiront des aimants essentiels à de nombreux produits de haute technologie, comme les véhicules électriques, les smartphones, les éoliennes et les armes. La décision de ces deux équipementiers est une bonne nouvelle pour le Vietnam, qui cherche à diversifier son économie et à développer sa filière des terres rares.


La Chine, qui est le principal producteur mondial de terres rares, voit sa domination de ce marché menacée. Deux entreprises, l'une sud-coréenne et l'autre chinoise, ont annoncé qu'elles allaient implanter leurs usines d'aimants au Vietnam. Ces aimants sont essentiels à de nombreux produits de haute technologie, comme les véhicules électriques, les smartphones et les éoliennes. La Chine représente aujourd'hui 60 % de l'extraction et plus de 90 % du raffinage des terres rares. Elle possède également les plus grandes réserves mondiales, soit un tiers des réserves identifiées. Le Vietnam et le Brésil, avec 22 millions de tonnes de réserves chacun, sont des concurrents potentiels de la Chine. Ces pays investissent massivement dans leur secteur des terres rares pour diversifier leurs sources d'approvisionnement.



Neuf mines dans le nord du Vietnam


Hanoï a annoncé un plan ambitieux visant à produire 2,02 millions de tonnes de terres rares par an d'ici 2030. Le pays possède d'importantes réserves de terres rares, mais sa production est encore modeste. En 2022, elle a atteint 4 000 tonnes, soit une multiplication par dix en un an. Le Vietnam espère profiter du découplage technologique entre la Chine et le monde occidental. La Chine est le principal producteur mondial de terres rares, mais elle a imposé des restrictions à l'export de ces métaux. Le Vietnam pourrait donc attirer des investisseurs étrangers qui cherchent à diversifier leurs sources d'approvisionnement. Le groupe coréen SGI et le groupe chinois Baotou INST Magnetic ont déjà annoncé leur intention de construire des usines d'aimants au Vietnam. Ces usines produiront des aimants essentiels à de nombreux produits de haute technologie, comme les véhicules électriques et les smartphones. L'arrivée de ces usines est une bonne nouvelle pour le Vietnam, qui cherche à diversifier son économie et à se positionner comme un leader mondial des terres rares.



La Chine ne lâche pas la prise sur les terres rares


La Chine est le principal producteur et raffineur de terres rares dans le monde. Elle détient ainsi un pouvoir de fixation des prix considérable, qu'elle n'hésite pas à utiliser pour freiner l'émergence de concurrents. En outre, la Chine domine également la production d'aimants, un composant essentiel de nombreux produits de haute technologie. Selon le cabinet d'intelligence économique Adamas, la Chine détient 92 % du marché mondial des aimants, contre à peine 1 % pour le Vietnam. Ces données suggèrent que le Vietnam n'est pas encore en mesure de concurrencer la Chine sur le marché des terres rares.


Pour les investisseurs, il est important de bien comprendre les enjeux de ce marché avant de se lancer. Elio Strategy est une société spécialisée dans l'investissement en terres rares, qui propose des solutions adaptées à tous les profils d'investisseurs. Demander votre brochure: www.eliostrategy.com/brochure

bottom of page