top of page

Métaux critiques : la France signe des accords avec le Canada et l’Australie

La France a récemment conclu des accords bilatéraux avec le Canada et l'Australie le 27 septembre dernier, visant à garantir la stabilité de ses sources d'approvisionnement en métaux critiques. Ces accords sont intervenus juste avant le premier sommet de l'Agence internationale de l'Énergie consacré à ces ressources. Les deux accords ont pour but de stimuler le développement des secteurs liés aux métaux critiques, englobant les phases d'extraction, de traitement et de recyclage, tout en encourageant la coopération, comme l'a annoncé le ministère dans un communiqué.


le ministre canadien de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson.

Les exportations d’uranium du Canada vers l’Europe ont augmenté significativement et nous nous attendons à ce qu’elles continuent à augmenter », a assuré le ministre canadien de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson.


La signature de ces accords juste avant le premier sommet de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) axé sur les ressources critiques est considérée comme une avancée majeure pour sécuriser nos approvisionnements en métaux essentiels, a souligné la ministre de la transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, selon le communiqué. Elle a également mis en avant le lancement en mai d'un fonds d'investissement de deux milliards d'euros, visant à faciliter l'accès de la France à ces ressources cruciales.


Ces métaux sont indispensables pour alimenter les quatre gigafactories de batteries actuellement en construction dans le pays et pour la mise en place des futurs parcs éoliens en mer. Il est également essentiel de prendre en considération un autre minerai critique, en particulier compte tenu de la relance de la construction de centrales nucléaires en France, à savoir l'uranium. Jonathan Wilkinson, le ministre canadien de l'énergie et des ressources naturelles, a noté que les exportations d'uranium du Canada vers l'Europe ont connu une augmentation significative et devraient poursuivre leur croissance.

Actuellement, le Canada est le troisième fournisseur d'uranium de l'Union européenne, derrière le Kazakhstan et le Niger. Cependant, compte tenu des récents bouleversements politiques au Niger, les exportations de ce pays pourraient perdre en importance dans les années à venir, selon Jonathan Wilkinson. Il estime que le Canada continuera de progresser dans le classement des fournisseurs de l'Europe.

Les accords conclus mercredi ne sont pas conçus pour garantir des contrats d'approvisionnement spécifiques en termes de volume pour certains métaux, comme l'a souligné le ministère français. Au lieu de cela, ils visent à promouvoir le développement des secteurs liés aux métaux critiques, couvrant les étapes de l'extraction, du traitement et du recyclage, tout en encourageant la collaboration entre les entreprises françaises et celles des deux pays signataires, qui partagent des normes sociales et environnementales similaires. Cela inclut l'uranium, comme l'a précisé le cabinet de la ministre. En parallèle du sommet de l'AIE à Paris, la France organise également une autre conférence internationale sur le nucléaire en collaboration avec l'OCDE.


En sécurisant ses approvisionnements en métaux critiques, la France prend des mesures cruciales pour soutenir sa transition énergétique et son développement industriel. Les métaux essentiels deviennent de plus en plus vitaux pour des technologies avancées, des énergies renouvelables aux batteries. Pour ceux en quête d'opportunités d'investissement dans ce secteur en pleine croissance, Elio Strategy se positionne comme un partenaire stratégique pour explorer ces horizons prometteurs. Demander votre brochure: www.eliostrategy.com/brochure


3 vues

Comentários


bottom of page